Press "Enter" to skip to content

La diminution de l’énergie nette, frontière ultime de l’Anthropocène

Source : Momentum – janvier 2014 par Benoît Thévard

 

HTOCongress2-289x350

Howard T. Odum présentant le concept d’ “emergy”

 

C’est un fait, pour con­stru­ire des aéro­ports, des autoroutes, des immeubles qui vont cha­touiller le ciel et des méga­lopoles de 30 mil­lions d’habitants, nous devons dis­poser physique­ment d’une énergie nette suff­isante. L’énergie nette est la quan­tité d’énergie qui reste à la société après sous­trac­tion de l’énergie util­isée pour la pro­duc­tion de cette même énergie. Or, il existe un seuil au dessous duquel une société ne peut pas descen­dre sans ris­quer de voir s’effondrer son activ­ité économique et ses fonc­tions sociales. Si l’énergie ne sert qu’à pro­duire de l’énergie, il ne reste plus rien pour per­me­t­tre à la société de fonctionner.

 

Lire l’intégralité de l’article (intégré aussi ci-dessous)

 

Auteur :

Loading...


 
 
 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Translate »