Press "Enter" to skip to content

Une pensée à visée holistique, systémique et critique

 

Essai Sur la Raison de Tout, systémique, holistique, critique

 

Essai Sur la Raison de Tout est un modèle de compréhension du réel structuré autour d’une chaîne argumentaire prétendue sans rupture, qui tente de définir précisément et simplement les lois régissant les relations existentielles entre tous les objets. Il pourrait être compris comme une “architectonique du réel”.

Postulant que deux objets identiques ainsi qu’un objet seul sont strictement impossibles, l’essai discerne progressivement le possible, redécouvrant la sélection naturelle et généralisant le principe au-delà de l’ordre du vivant pour l’ensemble des objets de l’Univers.

Suivant un continuum causal linéaire allant de complexité croissante sans se désunir, Essai Sur la Raison de Tout parvient à intégrer en un même système d’organisation toutes les formes d’existence (voir cet article), y compris la sienne et celle de son auteur, sans s’opposer à aucun autre modèle, qu’il soit issu de la philosophie, de la science ou de la théologie.

Proposant une théorie de l’esprit originale (ESRTV parties 5 et 6), la deuxième version de l’essai apporte des éléments pertinents pour la relativisation de la place de l’humain dans l’évolution, tout en acceptant sa singularité. Les critères proposés autorisant la distinction entre l’humanité et les autres êtres vivants sont également ceux qui ouvrent des perspectives nouvelles pour comprendre comment la communauté humaine a jusqu’à présent maintenu possible son évolution malgré la destruction de ce dont elle dépend strictement.

Les outils méthodologiques ayant permis l’élaboration de ce texte sont exposés afin de le rendre totalement opposable, au moyen d’autres modèles éventuellement plus performants mais surtout par l’expérimentation scientifique. ESRTV s’offre à la critique et sera peut-être un jour invalidé.

 

Essai Sur la Raison de Tout (deuxième version) rétablit les liens et redéfinit une logique organisatrice pour toutes les questions existentielles : l’origine, les dimensions de l’espace et du temps, l’évolution, la vie, la notion d’emprise, l’apparition et la singularisation de l’humanité, la nature de l’angoisse, la structuration de la psyché et de la conscience, de leur nécessité dans le principe d’existence, la question de la métaphysique, la notion même de “questionnement”, l’organisation des sociétés, la différenciation des communautés et des cultures, le maintien de leur solidarité évolutive dans la conflictualité pérenne de leurs relations, la question de l’écologie et de la fin, la négociation de la conscientisation de cette fin et du rejet des responsabilités.

 
 
 

2 Comments

  1. Ethique de la raison de tout
    Ethique de la raison de tout 13/09/2012

    […] Lorsque j’ai commencé à écrire, je n’avais pas idée du résultat que j’allais obtenir. J’ai suivi les indications de mes sens, de mon expérience, pour poser sur le papier ce qui allait devenir  »un modèle de compréhension du réel structuré autour d’une chaîne argumentaire prétendue sans rupture, qui tente de définir précisément et simplement les lois régissant les relations existentielles entre tous les objets. » Voir cet article. […]

  2. […] retrouver la vérité par la reconstruction d’une chaîne de causalité universelle (lire : Une philosophie à visée holistique, systémique et critique), capable d’embrasser et expliquer toute existence possible, nous procédons habituellement […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Translate »