Press "Enter" to skip to content

Catégorie : Crises

Le déclin de l’humanité confirmé par de nouvelles études scientifiques (NASA)

 

This-NASA-Earth-Observato-006-mignerot

 

Alors que depuis 1972 des scientifiques proposent des outils pour estimer des possibilités d’existence de l’humanité en fonction des contraintes environnementales, démographiques, énergétiques (lire 1972 : le MIT envisage déjà la fin de notre humanité avant 2100), de nouvelles études viennent confirmer les conclusions pessimistes des premières : le déclin humain serait envisageable pour les prochaines décennies, peut-être avant 2030.

Aujourd’hui c’est une étude co-financée par la NASA qui vient confirmer cette sombre prédiction.

 

2 Comments

1972 : le MIT envisage déjà le déclin de notre humanité avant 2100

 

Jean-Marc Jancovici est Ingénieur conseil sur le sujet des énergies et de la relation de l’humain avec son environnement et ses ressources.

Il fait une relecture d’un rapport publié en 1972 par des scientifiques du MIT et qui annonçait déjà, avec une grande rigueur méthodologique, les problématiques de crises écologiques, financières, économiques et sociales contemporaines, qui doivent précéder selon eux à un effondrement global et potentiellement définitif des possibilités d’existence pour l’humanité. Un rapport souvent dénigré, mais dont les conclusions se voient malheureusement mieux vérifiées chaque jour.

7 Comments

Ressources : notre humanité sera terminée avant 50 ans

 

Article du 26/10/12, mises à jour plus régulières sur la question des ressources sur le site de l’association Adrastia.

 

D’aucuns ergoteront sur le chiffre exact – 20 ans, 80 ans ? – celui-ci pouvant varier en cas d’effondrement systémique prématuré ou de ralentissement drastique de notre consommation de ressources. Mais le processus reste le même : les matières premières indispensables pour assurer notre plus haut niveau de confort, de sécurité et leur distribution au plus grand nombre seront demain toutes consommées. Il faut aussi tenir compte du fait que nous extrayons de la richesse grâce à ces ressources, richesse qui nous donne les moyens de continuer à les exploiter. Mais ces ressources sont désormais chaque jour plus difficiles à extraire, donc plus chères et procurant moins de bénéfices, ce qui réduit nos capacités à maintenir possible leur exploitation…

Nous avons peut-être raison d’espérer le bien-être de tous. Mais ce n’est pas nous qui décidons de la possibilité de le réaliser à terme. Nous nous occupons essentiellement de réfléchir sur les conséquences du réchauffement climatique afin de nous y adapter au mieux, mais le débat sur notre avenir n’est pas là. D’ailleurs, il n’y a pas de débat : l’humanité ne peut à la fois se développer et contourner sa fin, quel que soit le bulletin météo.

5 Comments
Translate »